En arrêt depuis des décennies: la Mine de Zinc et la construction de l’usine de Kipushi relancées

En arrêt depuis des décennies: la Mine de Zinc et la construction de l’usine de Kipushi relancées

Une cérémonie de grand intérêt économique pour le pays a eu lieu hier mardi 23 août à Kipushi, chef lieu du territoire portant le même nom situé à 30km de la ville de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga. Il a été question de la relance officielle de la Mine de production de zinc à haute teneur et des travaux de construction de l’usine.

Le Premier ministre, Jean -Michel Sama Lukonde Kyenge a personnellement présidé la cérémonie, en présence de la Ministre d’Etat en charge du Portefeuille, Adèle Kayinda, et la Ministre des Mines, Antoinette Nsamba Kalambayi. Le Conseiller principal du Chef de l’Etat en matière des mines, des Conseillers généraux et des membres de la Primature avaient aussi fait le déplacement de Kipushi.

La renaissance de cette mine est rendue possible à la suite du partenariat entre Ivanhoe Mines et la Gécamines, après 10 ans de négociations. La nouvelle société dénommée Kipushi corporation SA , ou KICO SA, existe formellement depuis le 4 février 2007 , à la suite d’une convention d’association. Le projet a été plus éligible lors du lancement d’appel d’offres international de la Gécamines avec 32% détenus pour cette jointe -venture en sa qualité de la société minière de l’État congolais.

Le Premier ministre s’est réjoui de se trouver hier à la cérémonie de relance d’une mine qui va totaliser 100 ans depuis sa mise en exploitation en 1924. Ancienne cité de quelques personnes, Kipushi compte aujourd’hui près de 450 mille habitants, dont la majorité des jeunes d’une importance pour ce projet de développement. Il n’a pas manqué de relever que cette relance rentre dans le cadre de la vision du Chef de l’Etat qui milite, d’après lui, pour la création des emplois, l’amélioration du climat des affaires et l’investissement en RDC.

Jean -Michel Sama Lukonde a également mentionné la nécessité de faire bénéficier la présence de cet investissement aux entrepreneurs locaux dans le cadre de la sous -traitance, du fait de l’obligation légale. Les partenaires de KICO SA, la Gécamines et Ivanhoé, ont été exhortés à œuvrer dans l’amélioration des conditions de vie des populations , notamment dans la diversification du tissu économique, en attirant des investissements en agro-industrie et d’autres services devant permettre la résorption du grand taux de chômage et garantir la paix sociale.

Le Directeur général de KICO et le Gouverneur du Haut -Katanga ont été les premiers à prendre la parole. Si Jacques Kyabula a eu à saluer la relance des activités de cette mine,le Manager de la nouvelle société sous jointe-venture a présenté la consistance de cet important projet pour le pays.La Présidente d’ Ivanhoé , Mme Marna Cloete, a eu à remercier le Premier ministre pour la matérialisation de ce partenariat. Le PCA de la Gécamines, Alphonse Kaputo Kalubi a, de son côté, manifesté sa joie pour cette renaissance dans la bonne direction vers un futur plus sécurisant et prometteur.