Face à la Jeunesse, Tshisekedi réitère son appel à l’enrôlement massif dans l’armée

Dans le cadre d'une rencontre qualifiée de "Rendez-vous de Paix et de l'Unité Nationale", le Chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi s'est entretenu avec les jeunes congolais de tous les horizons autour des problèmes majeurs qui les concernent.

Face à la Jeunesse, Tshisekedi réitère son appel à l’enrôlement massif dans l’armée

Le Président Félix Tshisekedi a réitéré, mercredi, lors de son face-à-face avec la jeunesse au Palais du peuple à Kinshasa,  son appel à la mobilisation de celle-ci pour un enrôlement massif au sein de forces armées de la République en guerre contre le M23 soutenu par l’armée rwandaise.

« Je fais appel à vous, rappelant mon appel du 3 novembre dernier, pour constituer le groupe de résistance, pour appuyer et soutenir nos forces de défense et de sécurité  dans l’accomplissement de leur noble mission, celle de défendre l’intégrité  de notre territoire et de protéger nos  populations », a soutenu le Chef de l’Etat dans son adresse devant les différentes organisations socioprofessionnelles et politiques de Kinshasa et de l’arrière-pays, réunies au sein du Conseil national de la Jeunesse (CNJ).

« L’histoire du monde démontre qu’aucun pays du monde ne s’est déstabilisé lorsque sa jeunesse est dynamique. Et notre jeunesse est aujourd’hui présente notamment dans les zones de défense du territoire national», a-t-il dit en signe de motivation, rappelant son dernier message à la Jeunesse, celui de s’enrôler dans l’armée, au moment où la pays connait l’agression de sa partie orientale par le Rwanda.

Pour l’éradication du tribalisme

« Mon premier défi pour l’encadrement de la jeunesse est l’éradication des fléaux tels que le tribalisme et autres similaires. C’est pourquoi je vous exhorte à travailler pour des pratiques qui rapprochent les Congolais et non celles de nature à les diviser », a encore déclaré Félix Tshisekedi, lors de cette journée d’échanges.

Il a révélé à cette occasion, que son second défi est « celui de la création d’une jeunesse résiliente, ancrée dans des habitudes et des activités dont la Nation a besoin pour se relever ».

Le Chef de l’Etat qui a reconnu, à sa juste valeur, la place de la jeunesse dans les efforts de développement du pays, a ainsi affirmé connaitre les problèmes qui touchent les jeunes, notamment « le chômage et l’accès difficile à la formation de qualité et dans des conditions indignes ».

Félix Tshisekedi a, en outre, encouragé les jeunes à prendre une part active aux prochaines élections, « en se présentant non seulement comme électeurs, mais aussi et surtout comme candidats ».

En outre, le Président Tshisekedi a fait part à ses interlocuteurs, de sa vision pour les jeunes en matière de lutte contre le chômage, fondée sur « la création des millionnaires congolais », soulignant que cette catégorie sociale constitue un potentiel pour le développement socioéconomique du pays.

Il a ainsi exprimé ses vœux d’associer la jeunesse dans la gouvernance, volonté justifiée par ses récentes nominations dans les entreprises publiques et dans la  territoriale. 

Assainissement du climat des affaires en matière de sous-traitance

 Lors des questions-réponses, le Chef de l’Etat a fixé les jeunes sur les efforts consentis par l’État congolais pour résorber le chômage, assainir le climat des affaires, surtout en matière de sous-traitance.

« Le gouvernement sous mon égide, évolue sur trois axes, à savoir la fonction publique avec le recrutement de nouvelles unités et l’organisation des retraites honorables, le deuxième axe qui est le secteur privé, avec l’aide à la création des micros entreprises ou l’entrepreneuriat, grâce au Fonds de promotion de l’entrepreneuriat ainsi que la valorisation de la formation professionnelle dont les centres s’étendent sur toutes les provinces », a-t-il en substance répondu aux préoccupations des jeunes.

« J’ai promis de me faire premier allié du collectif des opérateurs congolais de la sous-traitance qui étaient venus me voir et croyez-moi, vous allez voir des résultats et du changement bientôt », a révélé le Président de la République, répondant à la question sur la sous-traitance en RDC pour laquelle « le gouvernement déploie d’énormes efforts pour assainir le climat des affaires ».

Au mois de juillet 2019, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a exposé sa vision sur «l’entrepreneuriat pour une Afrique rayonnante et prospère qui offrira des opportunités d’emplois aux jeunes», dans l’esprit d’entreprise.

 C’était à Lagos, au Nigeria, lors de la 5ème édition du Forum sur l’entreprenariat en Afrique, où il a exprimé la volonté de créer un fonds de garantie pour financer les jeunes porteurs des projets susceptibles de créer des emplois dans son pays.