Nord-Kivu : 65 rebelles du M23 tués et plus de 70 autres blessés dans des bombardements à Masisi (Officiel)

Juin 4, 2024 - 05:02
 0
Nord-Kivu : 65 rebelles du M23 tués et plus de 70 autres blessés dans des bombardements à Masisi (Officiel)

Au moins 65 rebelles du M23 ont été tués lors des bombardements de la force conjointe FARDC-SAMIDRC, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu), le week-end dernier. 

La nouvelle est contenue dans une note d'information relayée à la presse au Nord-Kivu, ce lundi 03 juin 2024. Outre les morts, plusieurs blessés ont été déplorés du côté des rebelles, indique cette note de la coalition FARDC-SAMIDRC. 

"(...) Jusqu'à présent, il y a 65 morts dont un lieutenant-colonel des forces spéciales RDF. Aussi, 75 blessés... c'est le bilan provisoire des bombardements de deux jours, le jeudi et vendredi dernier", note le sous-lieutenant Reagan Kalonji, chargé d'information publique dans les opérations conjointes FARDC-SAMIDRC. 

Dans la foulée, cet officier de l'armée rapporte que ces bombardements ont visé les positions des rebelles se trouvant dans les collines surplombant la cité de Sake. Il a aussi indiqué que les FARDC-SAMIDRC contrôlent leurs différentes positions, et avancent sur plusieurs axes. 

Dimanche dernier, pour rappel, des violents affrontements ont été signalés dans la chefferie des Bwito en territoire de Rutshuru, entre les FARDC et les rebelles du M23/RDF.

D'après des sources sur place, les détonations en armes lourdes et légères ont été entendues à Kilambo, axe Kanyabayonga-Nyanzale-Mweso, sur la route nationale numéro 2. Cette situation a créé la psychose au sein des habitants, et le déplacement de nombreuses familles vers d'autres milieux sécurisés. 7sur7/ via Oyebi