Un avion de Brussels Airlines ne peut provisoirement plus relier directement Kinshasa et Bruxelles

Brussels Airlines n’est plus en mesure d’assurer un vol reliant directement Kinshasa à Bruxelles pour des raisons de limitation d’approvisionnement en carburant à l’aéroport de la capitale congolaise, a-t-on appris mardi auprès de la compagnie aérienne. L’entreprise est à la recherche de solutions structurelles puisque cette limitation est en vigueur jusqu’à la mi-septembre.

Un avion de Brussels Airlines ne peut provisoirement plus relier directement Kinshasa et Bruxelles

Un vol (SN358) reliant Kinshasa à Bruxelles a dû être annulé lundi en raison d’une limitation d’achat de carburant en République démocratique du Congo, indique le transporteur mardi. Un peu moins de 300 passagers se trouvaient à bord et les non-résidents ont dû être relogés dans un hôtel de Kinshasa. Brussels Airlines est à la recherche de solutions pour les ramener en Belgique, alors que les prochains vols entre la capitale congolaise et Zaventem sont (presque) complets.

"Cette limitation de 35.000 litres/28 tonnes de kérosène par avion, imposée par les fournisseurs de carburant locaux aux compagnies aériennes, est actuellement en vigueur jusqu’à la mi-septembre", précise encore la compagnie.

Brussels Airlines travaille dès lors à une solution structurelle "pour continuer à garantir ses vols à destination et en provenance de la RDC".

Précision : Une première version de l’article, issue d’une dépêche Belga, indiquait que l’ensemble des vols reliant Kinshasa à Bruxelles étaient concernés par le problème d’approvisionnement développé ci-dessus. Selon Brussels Airlines, la compagnie indique que le problème ne concerne qu’un seul avion et que les autres vols reliant les deux destinations ne connaissent pas un incident similaire. Elle précise également que le vol de ce mercredi soir devrait avoir lieu.